Participez à notre opération « 100 témoins/acteurs/militants de l’éducation populaire » !

Racontez-nous l’éduc pop que vous vivez ! I love éduc pop se lance dans une grande collecte de témoignages sur l’éducation populaire.

Pourquoi ? Parce que le témoignage d’expérience est au cœur de l’éducation populaire. Il permet à la fois la prise de recul, l’inspiration, la transmission… Et bien plus encore. Toutes les expériences sont intéressantes, elles témoignent de la richesse et de la diversité de l’éduc pop. Elles font la démonstration de son rôle essentiel dans la société et dans la vie de millions de personnes.

Comment avez-vous découvert l’éducation populaire. Qu’est-ce qu’elle a changé pour vous ? Qu’est-ce qu’elle vous apporte ? Qu’avez-vous vécu grâce à l’éducation populaire… Tout cela nous intéresse. Nous vous invitions à participer, individuellement ou en groupe, quel que soit votre âge, ou votre experience :

  • En témoignant de votre parcours,
  • En recueillant le témoignage d’une autre personne,
  • En nous conseillant quelqu’un à interroger.

Ces témoignages seront publiés sur www.iloveeducpop.fr et relayés sur Facebook et Twitter.

Comment participer ? Rien de plus simple : envoyez-nous un mail sur Iloveeducpop@gmail.com. Ou bien un message privé via notre page Facebook ou notre compte Twitter ou encore avec le hashtag #100témoins

Sous quelle forme envoyer les témoignages ? C’est vous qui voyez ! Par écrit, en vidéo, en bande dessinée ou en son. Faites- comme bon vous semble. Et pour la longueur, c’est pareil : peu importe d’envoyer une phrase ou 100 phrases, dites-nous ce que vous avez envie de dire, c’est ça qui compte.

Tous les parcours nous intéressent, alors participez sans hésiter !

Débat sur léducation populaire pour les 50 ans du CCFD

Le CCFD-Terre solidaire, première ONG française de développement organise plusieurs événements partout en France à l’occasion de son 50e anniversaire.
En région centre, un village de la solidarité verra le jour le 2 avril prochain ! Dans le cadre de ce village, plusieurs débats auront lieu dont un qui aura pour thème : « L’éducation populaire pour renforcer les pratiques d’Education au développement »

À partir d’une relecture des liens entre éducation populaire et éducation au développement et à la solidarité internationale, actualiser ces liens et montrer sa pertinence pour renouveler nos pratiques de sensibilisation.

À travers ce débat, le CCFD-Terre solidaire s’interpelle et interpelle sur ses manières d’agir : à trop utiliser des outils pédagogiques « clé en main », oublions-nous les racines de ce qui nous fait éducateur au développement ? « L’outil ne fait pas le formateur » nous dit l’ONG belge ITECO. Le CCFD pose alors la question : comment l’éducation populaire peut renouveler nos pratiques ?

Les intervenants lors du débat :

  • Gwendal Ropars, co-auteur du livre « 10 raisons d’aimer [ou pas] l’éducation populaire »
  • Philippe Marques , de l’association L’engrenage-Un pavé à Tours qui organise des conférences gesticulées.
  • un bénévoles du CCFD-Terre Solidaire.

+ d’infos sur les 50 ans du CCFD en région centre

Le programme du 2 avril

Si à 50 ans on n’a pas une Rolex et un badge…

C’est l’été, il est donc normal que le soutien de la semaine soit quelqu’un de bronzé, c’est pourquoi nous avons l’honneur de recevoir l’appui de Jacques Séguéla. Pour lui, c’est un peu l’été toute l’année…

jacquesseguela

Si nous lui avions vraiment demandé de nous soutenir, il n’aurait probablement pas manqué de dire quelque chose comme : « Si à 50 ans on n’a pas une Rolex et un badge, on a quand même râté sa vie ! » On pourrait sans doute préciser que le sourire dents-blanchies n’est pas facultatif lui non plus, mais on préfère se concentrer sur la partie importante de la citation, à savoir que l’éducation populaire empêche de gâcher sa vie. C’est tout ce qu’il retenir pour aujourd’hui. A bientôt les amis !