Tu sais que tu fais de l’éduc pop quand…

Parce que l’éduc pop n’est pas à l’abri des clichés, autant en rire. Alors, tu sais que tu fais de l’éduc pop quand…

  • Le gars qui t’a accueilli dans l’association porte la barbe, une chemise à carreaux et des sandales avec des chaussettes. Tous les jours de l’année.
  • Les gens t’appellent par ton prénom et font l’effort de s’en souvenir. Ils te demandent ton avis et en tiennent compte… Au début ça fait bizarre !
  • Tu sais de quoi on parle quand il est question de fédération départementale, coordination, confédération, union locale, comité régional, conseil d’administration…
  • Tu reconnais à chacun la volonté et la capacité de progresser et de se développer, à tous les âges de la vie (d’après Wikipedia).
  • Tu as déjà organisé avec d’autres un camp pour découvrir la nature et s’éclater entre jeunes, qui s’est super bien passé même si vous aviez oublié l’anti-moustique.
  • On t’a déjà laissé mener un projet du début à la fin, en te faisant confiance.
  • Tu as déjà chanté toute une soirée autour d’un feu de camp (et le mec qui jouait de la guitare se faisait draguer par toutes les filles).
  • Tu as participé à des formations animées par d’autres gens comme toi qui voulaient juste transmettre ce qu’ils avaient appris.
  • Tu as débattu pendant deux heures en AG d’une virgule à remplacer par un point (et au final vous n’avez rien changé).
  • Tu penses qu’avoir le droit à l’erreur permet d’apprendre beaucoup plus et beaucoup plus vite (mais punaise des fois ça fait mal !)
  • Tu sais qu’à plusieurs on est plus fort, et qu’en plus on rigole bien !
  • Tu es capable d’animer une réunion, prendre des notes et rédiger son compte-rendu avec le planning qui va bien (les yeux fermés) Continuer la lecture

Si vous avez manqué les 5 dernières années…

Le temps est passé à une vitesse folle. Plein de choses nous sont arrivées. Voici ce que nous retenons.

Au commencement, il y a un logo en forme de badge. Et on l’a fait sur Gimp, un logiciel libre.

Rapidement, c’est devenu un badge, d’abord fabriqué de manière artisanale, puis en série… jusqu’à en faire faire plusieurs centaines d’exemplaires.

Face à la demande d’associations, nous avons envoyé le fichier source à tous ceux qui le demandaient pour faire fabriquer des badges. Ce logo est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons. Chacun est donc libre de l’utiliser, à condition de ne pas en faire une utilisation commerciale. Continuer la lecture

Téléchargez notre carte du jeu « Bingo-Jeunesse » !

Vous avez remarqué comme dans les débats/tables-rondes/colloques sur la Jeunesse on entend systématiquement les mêmes phrases sur les jeunes ? Et elles finissent invariablement par miner les discussions.

Heureusement, I love éduc pop a pensé à tout : vous pouvez désormais télécharger notre carte du jeu « Bingo-Jeunesse ».

Pour jouer, c’est très simple, cochez les cases au fur et à mesure que vous entendez les participants prononcer les phrases correspondantes. Quand votre grille est complète, levez-vous et criez « Bingo ! »

Amusez-vous bien !

Débat sur léducation populaire pour les 50 ans du CCFD

Le CCFD-Terre solidaire, première ONG française de développement organise plusieurs événements partout en France à l’occasion de son 50e anniversaire.
En région centre, un village de la solidarité verra le jour le 2 avril prochain ! Dans le cadre de ce village, plusieurs débats auront lieu dont un qui aura pour thème : « L’éducation populaire pour renforcer les pratiques d’Education au développement »

À partir d’une relecture des liens entre éducation populaire et éducation au développement et à la solidarité internationale, actualiser ces liens et montrer sa pertinence pour renouveler nos pratiques de sensibilisation.

À travers ce débat, le CCFD-Terre solidaire s’interpelle et interpelle sur ses manières d’agir : à trop utiliser des outils pédagogiques « clé en main », oublions-nous les racines de ce qui nous fait éducateur au développement ? « L’outil ne fait pas le formateur » nous dit l’ONG belge ITECO. Le CCFD pose alors la question : comment l’éducation populaire peut renouveler nos pratiques ?

Les intervenants lors du débat :

  • Gwendal Ropars, co-auteur du livre « 10 raisons d’aimer [ou pas] l’éducation populaire »
  • Philippe Marques , de l’association L’engrenage-Un pavé à Tours qui organise des conférences gesticulées.
  • un bénévoles du CCFD-Terre Solidaire.

+ d’infos sur les 50 ans du CCFD en région centre

Le programme du 2 avril