France Inter nous donne la parole

Rendez-vous lundi prochain, le 11 avril, à partir de 10h05 pour l’émission d’Isabelle Giordano « Service public« .

Consacré à « Pourquoi faut-il favoriser l’éducation populaire ? », l’émission donne la parole au téléphone à Mikaël vers 10h15 pour expliquer notre vision de l’éducation populaire, ses défis et toute son actualité. L’occasion de présenter la démarche d’I love éduc pop et notre livre « Dix raisons d’aimer (ou pas) l’éducation populaire » que l’animatrice semble avoir particulièrement apprécié. Le reste de l’émission explore notamment les Universités populaire et les problématiques que peuvent rencontrer les acteurs de l’éducation populaire en particulier la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques) à laquelle nous avions consacré deux articles que vous pouvez retrouver ici et .

Juste après l’émission, vous devriez pouvoir la podcaster ou la réécouter en ligne.

Mis à jour le 11 avril : vous pouvez écouter l’émission sur le site de Radio France.

Merci à toute l’équipe d’Isabelle Giordano pour nous donner la parole, espérons que cela donne des idées à d’autres journalistes.

Débat sur léducation populaire pour les 50 ans du CCFD

Le CCFD-Terre solidaire, première ONG française de développement organise plusieurs événements partout en France à l’occasion de son 50e anniversaire.
En région centre, un village de la solidarité verra le jour le 2 avril prochain ! Dans le cadre de ce village, plusieurs débats auront lieu dont un qui aura pour thème : « L’éducation populaire pour renforcer les pratiques d’Education au développement »

À partir d’une relecture des liens entre éducation populaire et éducation au développement et à la solidarité internationale, actualiser ces liens et montrer sa pertinence pour renouveler nos pratiques de sensibilisation.

À travers ce débat, le CCFD-Terre solidaire s’interpelle et interpelle sur ses manières d’agir : à trop utiliser des outils pédagogiques « clé en main », oublions-nous les racines de ce qui nous fait éducateur au développement ? « L’outil ne fait pas le formateur » nous dit l’ONG belge ITECO. Le CCFD pose alors la question : comment l’éducation populaire peut renouveler nos pratiques ?

Les intervenants lors du débat :

  • Gwendal Ropars, co-auteur du livre « 10 raisons d’aimer [ou pas] l’éducation populaire »
  • Philippe Marques , de l’association L’engrenage-Un pavé à Tours qui organise des conférences gesticulées.
  • un bénévoles du CCFD-Terre Solidaire.

+ d’infos sur les 50 ans du CCFD en région centre

Le programme du 2 avril

Venez débattre à Nantes, jeudi 13 janvier

Ce jeudi 13 janvier, Europe écologie organise une soirée débat autour de l’éducation à Nantes. I love éduc pop sera dans la place. L’entrée est ouverte à tous.

Avec :
Philippe Meirieu, pédagogue, vice-président formation tout au long de la vie de la région Rhône-Alpes, président d’Europe Ecologie les verts

Peggy Creach, chef d’établissement,  étudiant les systèmes éducatifs à l’étranger

Damien Cerqueus, coordinateur du livre « 10 raisons d’aimer (ou pas) l’éducation populaire, I love éduc pop »

Jules Portier et Baptiste Vasse, lycéens, représentants de l’UNL 44

Marie-Bertille Couëdel, présidente de l’association « Pour un Collège-lycée Public Innovant »

Débat animé par Matthieu Orphelin, Europe Ecologie Les Verts, Vice Président de la Région Pays de la Loire en charge de l’éducation et de l’apprentissage

Ça se passe jeudi 13 janvier 2011 – à partir de 19h15
Lieu : Salle Bonnaire – 1 rue de Koufra – 44300 Nantes

(tram ligne 1 – arrêt Haluchère, bus lignes 21 et 23 arrêt chocolaterie
Plus d’infos juste ici.

Venez débattre à Lyon Vendredi 14 janvier

Quelle place pour l’éducation populaire en 2011 ?

Une belle question pour engager un débat vendredi 14 janvier à Lyon.

Quoi de commun entre Act Up, la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC), les Maisons des Jeunes et de la Culture (MJC), ATTAC, ou encore le Réseau Education Sans Frontière (RESF) ? Pas grand chose si l’on s’arrête à leurs domaines d’intervention respectifs. Le fil qui relie ces associations ou mouvements et beaucoup d’autres se situe ailleurs : ils s’inscrivent dans la tradition de l’éducation populaire.

Cette vieille idée (on situe sa naissance en 1793, quand Condorcet défendit devant l’assemblée nationale l’importance d’une éducation pour le peuple tout au long de la vie pour assurer une plus grande égalité de tous les citoyens), un peu tombée en désuétude ces dernières années, semble retrouver quelques couleurs… La suite est sur La présentation du débat.

Vendredi 14 janvier 2011 de 19h à 22h
à l’Espace 101 101 boulevard des Etats Unis– 69008 Lyon

avec notamment :

  • Jean Luc Cipière, Fondateur d’ATTAC Rhône et de Formation Action Citoyennes
  • Laurent Veillard, Enseignant-Chercheur en Sciences de l’éducation, Université Lyon 2
  • Mikaël Garnier-Lavalley, co-auteur de l’ouvrage « Dix raisons d’aimer (ou pas) l’éducation populaire » Les éditions de l’atelier – 2010

Venez nombreux !

Télécharger l’invitation du débat