Etude : l’éducation populaire et les réseaux sociaux

Il y a 5 ans, quand nous avons créé I love éduc pop, les acteurs de l’éducation populaire, qu’on dit souvent réticents à la communication, étaient peu présents sur les réseaux sociaux. Mais depuis, Facebook et Twitter se sont imposés dans notre quotidien, au point qu’il n’est quasiment plus possible d’allumer la télévision sans que l’on vous propose de réagir en instantané sur Twitter.

A l’occasion de l’anniversaire que nous fêtons, nous avons voulu savoir où en étaient les associations de jeunesse et d’éducation populaires avec les réseaux sociaux : que font-elles des outils que sont Facebook et Twitter ? Quelle est leur audience sur ces réseaux ? Continuer la lecture

Si vous avez manqué les 5 dernières années…

Le temps est passé à une vitesse folle. Plein de choses nous sont arrivées. Voici ce que nous retenons.

Au commencement, il y a un logo en forme de badge. Et on l’a fait sur Gimp, un logiciel libre.

Rapidement, c’est devenu un badge, d’abord fabriqué de manière artisanale, puis en série… jusqu’à en faire faire plusieurs centaines d’exemplaires.

Face à la demande d’associations, nous avons envoyé le fichier source à tous ceux qui le demandaient pour faire fabriquer des badges. Ce logo est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons. Chacun est donc libre de l’utiliser, à condition de ne pas en faire une utilisation commerciale. Continuer la lecture

Téléchargez notre carte du jeu « Bingo-Jeunesse » !

Vous avez remarqué comme dans les débats/tables-rondes/colloques sur la Jeunesse on entend systématiquement les mêmes phrases sur les jeunes ? Et elles finissent invariablement par miner les discussions.

Heureusement, I love éduc pop a pensé à tout : vous pouvez désormais télécharger notre carte du jeu « Bingo-Jeunesse ».

Pour jouer, c’est très simple, cochez les cases au fur et à mesure que vous entendez les participants prononcer les phrases correspondantes. Quand votre grille est complète, levez-vous et criez « Bingo ! »

Amusez-vous bien !

Frédérick Pairault : « Nous avons une expertise à valoriser »

Après onze années dans les collectivités locales où il s’est investi sur les questions de jeunesse et de participation des jeunes à la vie publique. Frédérick Pairault est, depuis peu, le nouveau délégué général de l’Anacej, l’Association nationale des conseils d’enfants et de jeunes. De 2001 à 2006 il a notamment été responsable de la mise en place des Conseils Parisiens de la Jeunesse. Il a également passé six ans à la fédération de Paris de la Ligue de l’Enseignement comme directeur de la vie fédérative et militante et directeur d’équipements de loisirs. Nous avons échangé sur les projets de l’Anacej, le congrès qui vient et les politiques jeunesse… Une actu bien remplie.

 

Quel est le diagnostic de l’Anacej sur les politiques publiques en direction de la jeunesse ?

L’Anacej est un réseau de collectivités locales et d’associations d’éducation populaire et de jeunesse. A ce titre elle voit remonter les expériences, les demandes, les initiatives multiples qui naissent et vivent sur le territoire. Nos adhérents et donc notre association sommes une richesse pour les acteurs publics du secteur jeunesse. Nous prendrons toute notre part à la période qui s’ouvre pour accompagner et interpeller les décideurs sur les projets qui sont en réflexion actuellement. Le chantier est vaste, un certain nombre de domaines, sur l’emploi, le logement, mais aussi, surtout et toujours, la place donnée à la jeunesse dans notre société seront, ou, doivent être traités par la nouvelle majorité. Nous avons des idées, des projets et une expertise reconnue. Nous devrons la valoriser. Continuer la lecture