Les auteurs du Livre

Couverture du Livre Dix bonnes raisons d'aimer (ou pas ) l'éducation populaire

Le livre « Dix Bonnes raisons d’aimer (ou pas ) l’éducation populaire, I love educ pop »  est né dans la tête des animateurs du site I love educ pop et a été écrit sous la direction de Damien Cerqueus, responsable national de la JOC de 2007 à 2009, aujourd’hui militant associatif et syndical, et de Mikaël Garnier-Lavalley, délégué général de l’Anacej et secrétaire général du Cnajep qui regroupe les associations et fédérations d’éducation populaire au niveau national.

Il est composé de 10 contributions écrites par 13 auteurs : Clémentine Autain, Julien Bayou, Pierre-Alain Cardona, Damien Cerqueus, Emmanuelle Cosse, Simon Cottin-Marx, Mikaël Garnier-Lavalley Grégory Huchon, Inés Minin, Gurval Quartier, Thomas Rogé, Gwendal Ropars, Thiébaut Weber.

Ces auteurs ne sont pas le résultat d’un savant casting dans le secret espoir de voir des journalistes prendre en main ce livre et des lecteurs le dévorer (même si le but est quand même d’être lu… par un max de monde) mais c’est une bande de potes qui ne se connaissent pas mais que les coordinateurs connaissent bien. Nous avons a un moment ou un autre milité, discuté, manifesté, refait le monde, bouffer, fait la fête, bourlinguer… ensemble. De ces liens et du lien que chacun avait avec l’éducation populaire, nous avons voulu faire un livre. D’autres auraient pu ou du y participer mais les joies de l’écriture et des calendrier ne l’ont pas rendu toujours possible. Une suite est toujours possible, reste à trouver le titre 😉

Les Auteurs :

Clémentine Autain, 36 ans
Fondatrice de Mix-Cité, association féministe mixte, Clémentine Autain est directrice du mensuel Regards et membre de la FASE (Fédération pour une alternative sociale et écologiste). De 2001 à 2008, elle a été adjointe au maire de Paris chargée de la jeunesse et, dans ce cadre, elle a notamment eu la responsabilité des centres d’animation et organisé une conférence de consensus sur l ’ éducation populaire dans la capitale. Elle est l’auteure notamment de Salauds de Jeunes, avec Mikaël Garnier-Lavalley (Robert Laffont, 2006), et de Transformer à gauche (Le Seuil, 2009).
Son Blog
Le JDD.fr l’a interviewée à l’occasion de la sortie du Livre.

Julien Bayou, 30 ans
Julien Bayou, économiste de formation, est cofondateur de Génération Précaire, Jeudi Noir et Sauvons les riches. Par ailleurs, il a fondé une coopérative spécialisée dans la communication et la mobilisation. Il est conseiller régional d’Ile-de-France depuis le 21 mars 2010.
Son Blog

Pierre-Alain Cardona, 37 ans
Directeur de cabinet du maire de Vitrolles après avoir été petit patron de PME dans l’imprimerie, et en responsabilité dans des mouvements politiques et syndicaux, Pierre-Alain Cardona se revendique depuis toujours militant de l’éducation populaire. Administrateur de la Fédération Léo Lagrange depuis 2003, il a toujours défendu la mise en réseau de l’énergie des petites associations avec l’expérience et la solidité des plus grandes, et participé ainsi à la difficile tâche de renouvellement de l a s société civile, idéologique comme physique.

Damien Cerqueus, 27 ans
Damien Cerqueus est née n 1983 dans le Maine-et- Loire. Militant de la Jeunesse ouvrière chrétienne, il en a été secrétaire national entre 2007 et 2009. Journaliste puis attaché de presse, il est engagé dans le monde associatif et syndical.

Emmanuelle Cosse, 35 ans
Présidente d’Act Up-Paris de 1999 à 2001, Emmanuelle Cosse est journaliste et rédactrice en chef du mensuel Regards. Élue conseillère régionale en mars 2010 sur la liste Europe-Écologie, elle est vice-présidente de la Région Île-de-France en charge du logement, de l’habitat et de la rénovation urbaine. Emmanuelle a participé avec d’autres militants d’Act Up-Paris à l’ouvrage collectif Sida, Combi en de divisions (Éditions Dagorno, 1993). Elle participe à l’association « Cette France-là », qui publie annuellement un ouvrage éponyme, visant à contre-expertiser la politique migratoire menée par Nicolas Sarkozy.
Son Blog

Simon Cottin-Marx, 23 ans
Simon Cottin-Mar x a écrit deux mémoires, le premier intitulé Jeudi Noir ou les « nouveaux militants », et Les conséquences d’un engagement intense, Le cas des militants de Génération Précaire. Il est militant des collectifs Jeudi Noir et L’Appel et la pioche.

Mikaël Garnier-Lavalley, 34 ans
Mikaël Garnier-Lavalley est délégué général de l’Anacej (Association nationale des conseils d’enfants et de jeunes), association qui promeut la participation des jeunes à la vie de la cité. Après un passage au conseil des jeunes de Coutances (50), il a été vice-président étudiant de l’Université de Rennes 1 puis a cocréé Radio Campus Rennes. En 2000, il fait partie de la commission du Commissariat général du Plan qui produit le rapport « Jeunesse, le devoir d’avenir ». Élu en 2009 secrétaire général du CNAJEP, il est également l’auteur, avec Clémentine Autain, de Salauds de jeunes (Robert Laffont, 2006).

Grégory Huchon, 31 ans
Grégory Huchon s’engage dès l’âge de 14 ans au sein du MRJC (Mouvement rural de jeunesse chrétienne). Il mène de nombreux projets et y prend des responsabilités au sein de la section départementale du MRJC Morbihan de 1997 à 2000, puis du MRJC Bretagne de 2001 à 2004. Il est élu secrétaire général du MRJC national de septembre 2004 à septembre 2007. Durant cette dernière période, il occupe également la vice-présidence jeunesse du CNAJEP (Comité pour les relations nationales et internationales des associations de jeunesse et d’éducation populaire) et coordonne l’élaboration d’une plate-forme de propositions « Politiquement jeune – 2007 et après ? ». Diplômé d’une école d’aménagement et de développement territorial, Grégory est aujourd’hui salarié dans le secteur de l’économie sociale et solidaire en Bretagne.

Inés Minin, 29 ans
Inés Minin est née le 16 novembre 1980 à Paris. Elle a grandi et vit toujours à Tremblay-en-France, en Seine-Saint-Denis. Elle adhère à la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) à l’âge de 14 ans par le biais de sa paroisse. Inés Minin a été présidente de la JOC de 2005 à 2009. Son action et sa réflexion l’ont construite en tant que « femme, citoyenne et chrétienne, actrice de la société».

Gurval Quartier, 29 ans
Originaire de Rennes, Gurval Quartier a découvert la JOC au lycée. De 2003 à 2007, il monte à la capitale pour faire partie de l’équipe des responsables nationaux du mouvement. Il s’occupe notamment des relations entre la JOC et d’autres associations de jeunesse et d’éducation populaire, autour d’un verre après les réunions. Ce service une fois accompli, il retourne dans l’Ouest pour d’autres aventures.

Thomas Rogé, 33 ans
Thomas Rogé a milité de nombreuses années au sein de l’association nationale de la presse d’initiative jeune (J. Presse). Après avoir cofondé le Réseau national des juniors associations (RNJA) et participé aux premières années du Conseil national de la jeunesse, il a été le premier délégué national à la vie lycéenne auprès du ministre de l’Éducation national e Jack Lang. Il est aujourd’hui directeur de la Maison des initiatives étudiantes de la Ville de Paris.

Gwendal Ropars, 21 ans
Gwendal Ropars naît à Orléans en 1989. Après un bac scientifique, il obtient un DUT informatique au sein de l’IUT d’Orléans en 2009. Actuellement en troisième année de licence d’informatique, il est également militant à la JOC, dont il est responsable au niveau local. Engagé syndical, il a été représentant étudiant des IUT au Conseil des études et de la vie universitaire de l’université d’Orléans. Comme il lui reste un peu de temps libre, il est aussi bénévole dans une association sportive de natation.
La République du Centre lui a consacré un portrait en juillet dernier.

Thiébaut Weber, 27 ans
Thiébaut Weber est né en 1982 à Mulhouse, ville dans laquelle il a débuté son engagement associatif et syndical. Titulaire d’une licence en histoire à l’Université de Haute-Alsace, il a été président de la FAGE (Fédération des associations générales étudiantes) de 2006 à 2008, et s’occupe actuellement de la délégation Jeunes à la Confédération française démocratique du travail (CFDT).

Vous pouvez l’acheter dans votre librairie préférée.
Vous pouvez l’acheter sur le site de la Fnac.
Vous pouvez l’acheter sur le site d’Amazon.

Une réflexion au sujet de « Les auteurs du Livre »

  1. lilivre est facile à lire… et à relire ! Oui, l’éducation populaire a a encore de beaux jours devant elle ! Merci pour cet ouvrage collectif !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *