A la folie OUI à une Fête de la Jeunesse

Nous poursuivons avec enthoutiasme, notre soutien à cette formidable idée de fête de la jeunesse.
Une belle occasion de vaincre l’oisiveté dans laquelle se réfugie la jeunesse française.

Télécharger l’affiche en clickant dessus ou en clickant ici

4 réflexions au sujet de « A la folie OUI à une Fête de la Jeunesse »

  1. Hey dites les amis,

    vos affiches pour soutenir la Fête de la Jeunesse, ça fait pas un peu trop patriotique?
    sincèrement, ça me ferait un peu flipper de voir ça affiché partout dans les rues. Une campagne de la nouvelle Le Pen?!

    Les photos utilisées me font vraiment penser à un système chinois ou coréen. dans ce cas, je préfère autant être oisive que de revenir au passé.

    Cecit-dit, oui, j’aime beaucoup l’idée d’une fête de la jeunesse. Mais bon, pour moi ça représente autre chose que ce que je vois sur vos affiches… Et je ne suis pas convaincue de leur potenciel motivateur du coup…

    Marie

  2. Ok
    Je viens d’aller faire un tour sur facebook, de lire quelques commentaires et de comprendre. J’avais bien pensé au coup de la blague mais ça me paressait tellement gros et maladroit que j’ai flippé.

    en fait, j’aime la blague. et il a fallu que je m’explique à ma chère colloc allemande postée derrière moi au moment du visionnage des dites affiches.

    et je précise encore: j’aime l’idée de la fête de la jeunesse. mais pas celle qui sent la naphtaline!

  3. Bonjour Marie,

    Nous sommes heureux que vous ayez compris que nous étions dans la parodie et la blague. La fête de la jeunesse n’est pas une idée nouvelle, elle a existé dans de nombreuses villes par le passé. Les images que vous pouvez voir sur ces affiches en sont issues. Notre propos était de rappeler cela et de fustiger une idée qui nous semblait flirter avec une certaine naphtaline au moment même où des jeunes (réunis au sein de Jeudi Noir) squattaient un immeuble vide et s’en faisaient déloger. La jeunesse a sans doute davantage besoin de logement et de travail aujourd’hui que d’une fête. Sachant qu’elle n’a pas attendue l’Etat pour la faire, la fête. Merci pour vos encouragement et continuer à réagir. Amicalement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *